Henry de SURIREY de SAINT REMY (1908-1994)

 

Henry de SURIREY de SAINT REMY
Né le 16 octobre 1908
Décédé le 22 décembre 1994

IN MEMORIAM
(Fédération des Sociétés historiques et archéologiques de Paris et de l'Ile de France)


Notre Président d'honneur, Henry de Surirey de Saint Remy, qui présida la Fédération de 1961 à 1972, après avoir assuré le secrétariat depuis sa création en 1949, est décédé le 21 décembre 1994, à Paris. il repose dans le village de Vendée où il aimait retrouver le calme champêtre et y réunir sa famille. Né le 16 octobre 1908, à Saint-Nicolas-du-Port (Meurthe-et-Moselle), il était issu d'une famille anoblie par charge, qu'avait illustrée dès le règne de Louis XIV, Pierre de Surirey de Saint Remy, lieutenant du Grand Maître de l'artillerie et auteur d'un Mémoire d'artillerie (1697), fort apprécié en son temps.
Après une licence d'histoire, il entra en 1933 à l'Ecole nationale des chartes et en sortit archiviste-paléographe, après avoir soutenu une thèse remarquée sur jean II de Bourbon, duc de Bourbonnais et d'Auvergne.
De 1937 à 1947, il fut archiviste aux Archives nationales. Puis, changeant d'orientation professionnelle, il entra en 1947 au service de la Préfecture de la Seine comme conservateur adjoint à la Bibliothèque historique de la Ville, alors installée rue de Sévigné dans l'hôtel Le Peletier de Saint Fargeau. Dès lors, et jusqu'à sa retraite, sa carrière se confondit avec le destin de cet établissement, d'abord sous la direction de Jean de La Monneraye, puis comme premier responsable à partir du 1er octobre 1953 et jusqu'au 1er août 1974. Il en avait été nommé conservateur en chef en 1955. Il lui revint alors de suivre, avec un soin méticuleux, les travaux de restauration de l'hôtel de Lamoignon et les aménagements intérieurs, en vue du transfert, prévu de longue date et longtemps différé, des collections de la rue de Sévigné à la rue Pavée. Dans une élégante plaquette, il fit l'historique de la demeure aristocratique qui accueillait les fonds dont il avait la garde et présenta le nouvel établissement. Le transfert des collections eut lieu entre janvier et octobre 1968 et certaines journées de déménagement en mai furent mouvementées. Dans le cadre de ses attributions, il encouragea l'inventaire des collections, la rédaction d'un nouveau catalogue des manuscrits. Il joua un rôle important au sein de la Commission des travaux historiques de la Ville de Paris chargée de la célèbre "Collection verte", travaillant  obtenir les crédits nécessaires et les collaborations utiles, veillant sur les publications dont les épreuves étaient soumises à sa critique vigilante. Il assura personnellement l'édition et l'annotation du tome XVIII et, avec l'aide de Monique Langlois, celle du tome XX des Registres des délibérations du Bureau de la ville de Paris. A l'occasion de diverses expositions et du Festival du Marais, il collabora aux catalogues et programmes de ces manifestations. Car l'histoire de Paris était au coeur de ses préoccupations. Il lui consacra nombre de contributions.
Mais c'est comme animateur des Sociétés d'histoire et d'archéologie de Paris et de l'Ile de France qu'il joua, pendant un quart de siècle, un rôle de premier plan. Très tôt, il adhéra à la Société de l'histoire de paris et de l'Ile de France. De 1947 à 1962, il en fut successivement le Secrétaire adjoint, puis le Vice-président et en assura la présidence de 1962 à 1965. Toujours membre du Conseil d'administration, il assista régulièrement aux réunions de la Société jusqu'à ses dernières années.
En 1949, André Lesort l'associa à l'aventure de la (re)création de la Fédération des Sociétés historiques et archéologiques de Paris et de l'Ile de France. Il en assura le secrétariat, puis succéda à André Lesort en 1961. Il s'attacha particulièrement à rassembler le plus grand nombre de ces associations vouées au passé de la capitale et de sa région. Du groupe initial de 19, on était passé à 50 en 1972. Mais c'est aux publications de la Fédération qu'il a apporté, tout au long de ces années, un intérêt soutenu. Il examinait soigneusement les propositions de contributions, lisait minutieusement tous les manuscrits, discutait longuement avec les auteurs des possibles améliorations, attachant un soin tout particulier à la présentation matérielle et à l'appareil critique de chaque article. Ainsi eut-il la responsabilité de la publication des tomes 1 à 20 des Mémoires. Par la suite, il donnait volontiers son avis autorisé et se faisait une joie de couper les pages d'un nouveau volume. En 1960, après la publication par Anne Terroine du Répertoire des Sociétés savantes de la région parisienne, il décida de faire du Bulletin une Bibliographie analytique des publications d'histoire et d'archéologie concernant Paris et la région parisienne. Sept livraisons  en six volumes furent publiés avec la collaboration de toute une équipe pour le rassemblement des références et la rédaction des notices. Travail considérable, condamné à prendre du retard et dont la diffusion demeura insuffisante, malgré son intérêt reconnu. Attentif à établir des contacts entre les membres des société fédérées et à la mise en valeur du patrimoine francilien, il prit l'initiative d'excursions annuelles avec le concours infatigable de Robert Jarry, puis de Bernard Mahieu.
Dès 1966, en collaboration avec la Société d'histoire du droit, il avait associé les fédérés à un colloque d'histoire du droit parisien, premier essai de rencontres consacrées à l'histoire de l'Ile-de-France.
Ayant souhaité, à la fin de 1972, abandonner les responsabilités de la Présidence, il continua, comme Président d'honneur, à participer activement à la vie de la Fédération, assistant régulièrement aux réunions du Bureau ou de  la Commission de publication, aux Assemblées générales et aux "Journées des présidents", ainsi qu'aux colloques d'histoire régionale organisés tous les trois ans depuis 1974. Il est certain qu'il aurait aimé célébrer avec nous, en 1999, le cinquantenaire de notre institution.
Officier des Palmes académiques depuis 1964, il avait été fait chevalier de la Légion d'honneur en 1965 et élevé au grade d'officier de l'Ordre national du Mérite en 1971.
Douloureusement touchée par cette disparition, la Fédération se recueille dans le souvenir de son ancien Président et de son Président d'honneur et s'associe au deuil de sa famille.
 
                                                                                                                                                                                                                                      Béatrix de BUFFEVENT.      Jean JACQUART.



CURICULUM VITAE
 

1- Diplômes
- 1924-1925, baccalauréat
- 1932, licence es-lettres (histoire) et certificat d’études latines
- 1933-1937, élève à l’Ecole nationale des chartes
- 1937, archiviste paléographe (thèse signalée au Ministre de l’Education nationale)

2- Services
- 1937, 4 janvier –30 juin, auxiliaire à la Bibliothèque nationale pour la rédaction du catalogue des manuscrits latins.
- 1937, 1er juillet, archiviste aux Archives nationales.
- 1947, 16 février, démissionnaire, nommé archiviste honoraire
- 1947, 16 février, conservateur adjoint à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris.
- 1953, 1er octobre, conservateur de la BHVP.
- 1955, 7 juillet, conservateur en chef de la BHVP.
- 1959, 1er octobre, conservateur en chef de classe exceptionnelle.
- 1974, 1er août, admis à la retraite.
- 1974, 6 novembre, conservateur en chef honoraire.
(d’octobre 1953 à janvier 1969, a assumé une responsabilité particulière : préparation et réalisation du transfert de la BHVP de l’hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau en l’hôtel de Lamoignon restauré et agrandi.)


3- Distinctions honorifiques
- 1964, 6 janvier, officier des Palmes académiques.
- 1965, 26 avril, chevalier de la Légion d’Honneur.
- 1971, 12 mai, officier de l’Ordre national du mérite.

4- Récompenses académiques
Prix attribués par l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres :
- 1945, 2° prix Gobert (récompensant la thèse sur Jean de Bourbon).
- 1953, prix Jean-Jacques Berger et prix Emile Le Senne (pour la publication du tome 18 des Registres des délibérations du Bureau de la ville de Paris).
- 1965, prix Emile Le Senne (pour « l’impulsion donnée aux études relatives à Paris et au département de la Seine »)
- 1971, prix Emile Le Senne (pour la publication des Mémoires de la Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et de la région parisienne).

5- Principales publications
- 1944, « jean II de Bourbon, duc de Bourbonnais et d’Auvergne, 1426-1488 ».
- 1944, collaboration à l’édition (texte latin et traduction) par Charles Samaran de : Thomas Basin, « Histoire de Charles VII », t.II, 1445-1450.
- 1953, « Registres des délibérations du Bureau de la ville de Paris », t.18, 1620-1624 (texte et annotations).
- 1968, « Caisse d’épargne de Paris, 1818-1968 ».
- 1969, « La Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, hôtel de Lamoignon 24 rue Pavée », 1969.

6- Catalogues d’expositions
- 1954, Ville de Paris, Bibliothèque Historique. Inauguration de la Bibliothèque Georges Sand (donation Aurore Sand), 15 juin 1954.
- « Trois mois au pouvoir » exposition organisée pur la célébration du centenaire de la mort de Lamartine. Hôtel de ville de Paris.
- 1970, « Le quatre septembre ». Exposition organisée à l’occasion de la proclamation de la République, le 4 septembre 1870, Hôtel de ville de Paris.

7- Animation des sociétés savantes
A. Société de l’histoire de Paris :
- 1947, secrétaire adjoint.
- 1960-1962, vice-président.
- 1962-1965, président.

B. Fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et de l’Ile de France (fondée en 1949 avec 19 sociétés ; 63 sociétés fédérées en 1988) :
- 1949-1961, secrétaire.
- 1961-1972, président.
- 1972, président d’honneur (associé à la fondation en 1949 ; responsable, comme secrétaire pui président, de 1949 à 1972, de la publication des « Mémoires » de la fédération, tomes 1 à 20, 1952-1972, et du « Bulletin », 1 à 8, 1960-1975.)
- 1966, organisation en liaison avec la société d’histoire du droit, des journées d’histoire du droit parisien, 21-22 octobre(travaux publiés en 1970 : « Etudes d’histoire du droit parisien »).

C. Association des bibliothécaires français :
- 1960-1962, vice-président.

8- Travaux divers liés à l’activité professionnelle
- 1955, « L’Ecole des Chartes », texte publié en espagnol dans Amitiée franco-espagnole, n°2, mars 1955.
- 1956, 19 avril, communication à la Commission du Vieux Paris : « Une source de l’histoire de l’urbanisme parisien, les délibérations du bureau de la ville ».
- 1958, «La Bibliothèque Historique de la Ville de Paris » dans : Association des bibliothécaires français, Bulletin d’information, nouvelle série, n°27, novembre 1958, p.121-124.
- 1960-1964, collaboration à l’ "Encyclopédie britannica" : mise à jour de la notice « Paris » et nouvelle rédaction des notices de neuf communes secondaires : Argenteuil, Aubervilliers, Colombes, Courbevoie, Ivry sur Seine, Neuilly sur Seine, Saint Maur des fossés, Saint Ouen, Vitry sur Seine.
- 1962, « Les manuscrits de l’époque révolutionnaire à la Bibliothèque historique de la ville de Paris », dans : « Annales historiques de la Révolution française, 34° année, 1962, p . 70-76.
- 1963, « L’hôtel de Lamoignon, anciennement hôtel d’Angoulême » dans : APSAP 1963, 3p., 1 pl.
- 1963, «Festival du Marais, « Notice historique concernant les églises et les hôtels utilisés pour es manifestations du festival du Marais » : hôtels d’Aumont, de Sully, de Lamoignon, églises Saint-Gervais et Saint-Protais et Saint-Paul-Saint-Louis, cloître de l’ancien couvent des billettes, p. 105-125 et 130-132.
- 1964, « de Tivoli à la Grange Batelière », dans : La Prévoyance, 1864-1964, éditions du S.D.E., p.51-77, ill.
- 1966, » Maisons de l’ancien Paris, images d’hier et d’aujourd’hui », dans : Société d’assurance mutuelle de la ville de Paris, 1816-1966, éditions Plaisir de France, p.16-40, ill.
- 1966, « D’un certain danger… et de quelque accidents »[sur la lutte contre l’incendie à Paris].
- 1969, «La Bibliothèque Historique de la Ville de Paris » dans : Bulletin des Bibliothèques de France, 14°année, n°2, février 1969, p.47-62.
- 1971, « Images de Paris confiées à Paris, 1871-1971 », dans : Galerie(Ats, Letres, spectacles, modernité), n° spécial, août-septembre 1971, p.16-24, ill.
- 1973, « Nouvelles acquisitions de La Bibliothèque Historique de la Ville de Paris »(dons, legs, achats), 1968-1972, sélection présentée le 17 janvier 1973 à l’occasion de l’assemblée générale de la Société des Amis de la Bibliothèque, 39 feuillets, 137 numéros.
- 1974, « Jules Cousin fondateur de la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris , 1830-1899 », dans :  Bulletin de la Société des Amis de la Bibliothèque, n°1, p.21-37.
- 1975, Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France, tome LIX, Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, I, p. I-XIV, Avant-propos.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×