NOTICE GENEALOGIQUE

 (notes diverses)

                                                                                                                   

ARBRE SIMPLIFIE:

 

 Arbre

 

BRANCHE

AINEE

BRANCHE

CADETTE

SURIRAY DE LA RUE 

BRANCHE

PROTESTANTE

BRANCHE

ETEINTE

 

 



BRANCHE PRINCIPALE

 

I.Richard Surirey (vers 1625 ? - décédé avant 1663)
Il avait épousé Marquise DUPUYS (inhumée le 31 août 1687 en l'église de Saint Remy)
(6).

En octobre 1648 Richard acquiert un office d'huissier sergent à cheval du châtelet de Paris (fonctionnaire de police chargé de l'exécution les décisions prises par la juridiction du Châtelet de paris dont la compétence s'étendait à l'ensemble du royaume). Lors de sa réception à cet office l'année suivante, il est alors qualifié de "praticien", c'est à dire d'homme de loi.

Au contrat de mariage de son fils Pierre, passé à Paris le 12 octobre 1672 (dans l'expédition délivrée en 1762 de ce contrat dont la minute originale a disparu (5)), il est cité différemment comme "deffunt Maître Richard de Surirey commis à la Recette générale des finances, bourgeois de Paris".

De ce mariage sont issus 5 enfants (6 bis) dont  trois clairement identifiés:

1. Pierre, qui suit.

2. Denise, née en 1646, qui épouse en 1684 Pierre de Clinchamps (7) fils de Jacques des Aulnes de Clinchamp et de Françoise des Buats; elle est décédée le 2 mai 1751 à St-Rémy-sur-Orne;

3. Antoinette, dame de la communauté de l'Union Chrétienne en l'hôtel de Saint Chaumond, à Paris (8);

4. Robert, très probablement, à l'origine des SURIREY de MONTAUVAL.

 

II. Pierre Surirey de Saint Remy,

né vers 1645, à Saint Remy ou, selon certains dictionnaires, à Acqueville (même arrondissement et même canton)(9), décédé à Paris, en l'hôtel du Petit -Arsenal, le 25 décembre 1716, âgé de 70 ans "ou environ" (10).

Epouse en 1672, contrat du 12 octobre, Marie-Madeleine Hénault  fille de François Hénault, commissaire ordinaire de l'artillerie en 1676 et secrétaire du Roi en 1693 (16), et de Marie Le Moine, laquelle tient boutique de lingerie à Saint Germain des Prés (17), décèdée le 18 février 1703 (26).

Epouse en secondes noces, contrat du 9 mai 1707, Marie Suzanne Françoise Le Roux de Rassé, fille de Gilles Le Roux, écuyer, seigneur de Rassé, Nemans et autres lieux, ancien mestre de camp d'un régiment de cavalerie, chevalier de Saint Louis, et de dame Suzanne Grégoire (27).

Du premier mariage sont nés au moins six enfants :

1. Marie-Madeleine, née le 27 Mai 1676, morte en bas âge ;

2. Marie Elisabeth, née le 20 avril 1677 (33), qui épouse, le 10 août 1698 (34), René Le Moine (35), directeur de la ferme des tabacs à Montpellier en 1703, seigneur de Margon à partir du 15 Avril 1719 (36) ; d'où descendance connue jusqu'à nos jours ;

3. Michel, qui suit ;

4. François Alexandre, 21 janvier 1682 - 19 février 1694 ;

5. Marie Angélique (37), qui épouse, le 21 février 1705 (38), Jean-Jacques Fortin, écuyer (39), seigneur de Maltot (arrondissement de Caen), seigneur de Feuguerolles (40), directeur des gabelles d'Alençon (41) ;

6. Françoise Angélique, encore en tutelle à la mort de sa mère (42), qui épouse peu après, Jean-Baptiste Habert d'Orgemont, " ancien officier au régiment de Fusiliers du Roi " (43), plus tard  " commissaire du Conseil pour la visite des bois ", décédée avant le 26 décembre 1716 (45).

 

Du second mariage sont issus au moins trois autres enfants :

7. Suzanne Françoise, qui, le 30 avril 1731, étant alors âgée de 17 ans et 5 mois (donc née en novembre 1713) épouse François Le Riche, Escuyer, cy-devant Conseiller du Roy, Greffier en chef du Bureau des Finances & Domaines de la Généralité d’Amiens (46) ;

8. Jean-Baptiste, né le 2 avril 1715 (47);

9. Anne Joseph (né avant le 20 aout 1718).

Ces  enfants sont cités comme mineurs (sans précision de noms ni indication de prénoms) dans l'inventaire après décès des biens de leur père (48) et dans une tansaction de Douaire de leur mère en 1718, mais l'on ne retrouve plus trace dans les partages successoraux du XVIIIe siècle ni d'eux-mêmes ni de descendants éventuels qui en seraient issus.

 

III. Michel Surirey de Saint Remy,

écuyer. Né à Paris, y baptisé, à l'église Saint Paul, le 23 septembre 1680, décédé à Avignon le 2 juin 1772 et inhumé le lendemain en l'église Sainte-Marie-Madeleine de cette ville. Seigneur de Petitval (à Sucy-en-Brie, aujourd'hui Val de Marne, arrondissement de Créteil- achetée en 1718) de 1719 à 1741. Trésorier général receveur et payeur des rentes sur les aides et gabelles, puis (21 mai 1723) Trésorier général des Ponts et Chaussées.

Il fut l'un des 726 gens de finance qui furent condamnés en 1716 à payer une amende à titre de restitution (227° du IV° rôle, 130 116 livres). Une chambre de justice avait été établie le 12 mars 1716 afin de poursuivre un certain nombre de gens d'affaires soupçonnés d'avoir réalisé des profits illicites au détriment des biens de la couronne. Son fils Louis Michel, Receveur Général des finances de Grenoble en1732 sera également confronté à des difficultés analogues: il fait banqueroute et doit s'acquitter de 23 000 livres (444° du 7° rôle). En 1741 et 1742 une série de procès intentés par des créanciers aboutirent à la saisie des biens de Michel (Arrêt de la Cour des Aides). Michel s'expatriera en Avignon. (50)

Epouse, à Paris, en 1703 ( contrat du 24 octobre ), Marie Louise Vacherot(1679-1742), veuve de Louis Vedye, fille de feu Louis Vacherot, commissaire ordinaire de l'Artillerie, et de Catherine Le Camus, celle-ci épouse en secondes noces de François Alphonse Hénault, écuyer, seigneur de Cantobre, oncle du marié, étant le propre frère de sa mère. Les témoins présents à la signature du contrat sont sensiblement plus nombreux que ceux du contrat de 1672 ; en majorité membres de la famille, du côté du marié ils sont quatorze ; deux Surirey de Saint Remy seulement (sœur et tante), dix Hénault ou alliés, tous exactement identifiés, et enfin, cités les derniers, sans indication du degré de parenté : Robert et Gabriel Surirey de Montanval (Robert également présent au mariage de Marie Elisabeth avec René Le Moine de Margon en 1698); hors de la famille, quatre " amis communs ", parmi lesquels la veuve de l'ancien contrôleur général de l'Artillerie, Jacques Camus des Touches et le nouveau titulaire de la charge, Michel Camus de Beaulieu.

De ce mariage sont issus sept enfants :

1. Pierre François (Paris, 4 octobre 1704-Paris, 29 décembre 1789), capitaine dans Colonel général de dragons, chevalier de Saint Louis, mort sans alliance.

2. Catherine Marie Françoise, mariée à Jean-Baptiste Robert Auget , baron de Monthion ( contrat du 11 mars 1727 ), décédée dès le 28 avril 1728 à la naissance d'une fille, Marie-Louise Auget de Monthion, qui épousera Michel Bouvard de Fourqueux, contrôleur général des finances qui sera brièvement ministre de Louis XVI en 1787, et aura pour gendres Jean Charles Philibert Trudaine de Montigny, intendant des finances, membre honoraire de l'Académie des Sciences, et Etienne Maynon d'Invau, contrôleur général des finances en 1768;

3. Madeleine Louise ( 11 octobre 1708-26 décembre 1762 ), mariée ( contrat du 24 septembre 1728 ) à Jean-Toussaint de la Pierre, marquis de Frémeur, maistre de camp du régiment Colonel général des Dragons, lieutenant général des armées du Roi en 1748 (1696-1759) ; d'où postérité ;

4. Louis Michel, qui suit ;

5. André Louis ( 1er octobre 1711-31 mars 1736 ), entré le 28 mars 1727 dans la compagnie de Six Cents cadets gentilshommes établie dans la citadelle de Metz et sorti de celle-ci le 10 mars 1729 ; cornette, sous-lieutenant puis capitaine dans la Compagnie générale des dragons ; mort sans alliance ;

6. Angélique Marie ( 2 août 1715-13 février 1773 ), mariée à 1° (10 mars 1738) Robert, Marquis de Pierrepont (54); 2° (24 mai 1753) au Marquis Louis Robert Charles Malet de Graville (55), enseigne de la compagnie des gendarmes de Bourgogne; décédée sans postérité ;

 

 7. Charles Etienne (1720-8 mai 1776), chanoine de Notre Dame de Paris, nommé  abbé commendataire de l'abbaye de Saint Orens puis, le 23 juin 1769, de l'abbaye de Fontmorigny, au diocèse de Bourges.

 

IV. Louis Michel Surirey de Saint Remy, alias Louis Michel Surirey de Boissy

écuyer, né à Paris le 10 octobre 1710, baptisé à Saint-Paul le lendemain, décédé à Namur (Belgique actuelle) le 31 octobre 1783. Receveur général des finances du Dauphiné (23 janvier 1732) expatrié à Liège vers 1745, Adjudant des gardes du prince-évêque de Liège sous le nom de Surirey de Boissy (24 décembre 1747); aussi qualifié dans un acte notarial de 1787 d' "écuyer de main de Madame Adélaïde " (à contrôler- Mme Adélaïde est une des filles de Louis XV).

C'est semble-t-il après ses déboires financiers et la vente de sa charge qu'il s'est alors expatrié à Liège.

Epouse à Paris, en 1731 (contrat du 3 février) Marie-Louise du Meynet (Alias Dumeynet) (28 mai 1714-22 novembre 1787), fille de Pierre Louis du Meynet, écuyer, receveur général des finances du Dauphiné, et de Marie-Louise Langloys. A la signature du contrat les témoins, cette fois, ne sont pas loin de soixante : d'abord une vingtaine de personnalités représentant principalement la haute administration : du garde des sceaux Chauvelin à Messire Samuel Bernard, en passant par le contrôleur général Orry, l'intendant de la généralité de Paris, le lieutenant civil, trois intendants et autant de receveurs généraux des finances, l'abbesse de Port Royal, etc... ; ensuite viennent les parents : quinze témoins pour la mariée ; vingt-trois pour le marié, mais dont quatre seulement du côté Surirey, deux frères et deux beaux-frères : plus question, donc de représentants d'une branche collatérale ; les dix-neuf autres témoins du marié sont issus des alliances Hénault et Vacherot.

De ce mariage sont issus trois enfants :

1. Marie-Louise (13 décembre 1731-1er avril 1769), mariée en 1765 (contrat du 28 juillet) à son cousin germain Jean-Toussaint de la Pierre, marquis de Fremeur (fils de Jean-Toussaint et de Madeleine Louise de Surirey de Saint Remy), colonel du régiment de Roussillon Infanterie en 1774, puis maréchal de camp (1733-1791) ; D’où postérité.

2. Madeleine Hilaire, mariée en 1756 (contrat du 18 février) à Jean Charles Gabriel Cantineau, chevalier, seigneur de Commacre ; d'où postérité.

3.  Pierre Louis, qui suit.

 

V. Pierre-Louis Surirey de Saint Remy,

écuyer. Né à Paris le 2 janvier 1733, baptisé le même jour, paroisse Saint-Paul, décédé à Paris, rue des Lions-Saint-Paul, le 26 juin 1790. Capitaine au corps des Grenadiers de France, puis lieutenant-colonel breveté, chevalier de Saint Louis.

Epouse, à Mettet (pays de Liège), en 1764 (contrat du 13 décembre devant D'Estrée, notaire à Fosse, et acte de mariage du 14 décembre en l'église paroissiale de Mettet ), Marie-Antoinette Alexis de Coeur  (née à METTET le 29 juin 1739), fille de feu Jérôme Simon de Coeur (alias Geronimo SIMON de COEUR), médecin accoucheur de la reine d'Espagne Elisabeth Farnese, femme de Philippe V d'Espagne, et de Marie Antoinette de Henry, dame de Scry (49).

De ce mariage sont issus quatre enfants :

1.  Louise Rosalie (née à Mettet le 6 octobre 1765, décédée à Paris)

2.  Alexandrine Marie Louise (Mettet le 15 mars 1767- Orléans le 24 mars 1851), reçue en 1788 chanoinesse du chapitre royal de Jourcey, puis mariée, à Paris (contrat du 19 janvier 1800) à Charles Augustin François-Xavier de Fallois (né à Nancy le 24 sept 1747), veuf de Marguerite Leclerc, ancien  Garde du Corps et ancien inspecteur des haras de Lorraine ; d'où postérité;

3.  Hippolyte Louis Antoine, qui suit; VIa;

4.  Alexandre Augustin Louis Ghislain qui suit; VIb;

 

VI a  Hippolyte Louis Antoine de Surirey de Saint Remy, alias Hippolyte von SURIREY

né à Mettet (pays de Liège), 4 juillet 1777, décédé à Verdun (Meuse) le 7 août 1847. Cadet puis officier au service d'Autriche après son émigration en 1793, il démissionne et rentre en France en 1801; sous la Restauration, il est lieutenant de louveterie du département des Ardennes et maire de Louvergny (Ardennes).

Epouse en premières noces (lieu et date incertains) Elisabeth Hyacinthe Catherine de Moÿ de Sons (25 mai 1770-12 mai 1820) fille de Jean-Baptiste baron de MOŸ de SONS, seigneur de BRIERES et d'ARDEUIL et de Marie Louise de LA SIMONNE du HAMEL; d'où un fils:

  • Louis Auguste, mort sans alliance ( 21 janvier 1805-Louvergny,12 juin 1826 ); VII a.

Epouse en secondes noces, au Chesne (Ardennes - à quelques km de Louvergny), le 20 juillet 1820 (contrat du 13 juillet), Marie-Thérèse Ferdinande de Wacquant (Le Chesne, 4 mai 1795-Chateaurenard, Loiret, 14 septembre 1878), fille de Philippe Alexandre de Wacquant, capitaine au régiment des cuirassiers de Mecklembourg, et de Marie-Françoise Louise de Gruthus, veuve de Roland de Mecquenem.

d'où un fils né hors mariage:

  • Hyppolite  Louis Georges de WACQUANT, (né le 2 août 1815 à VILLERS DEVANT ORVAL(Belgique), décédé le 29 juillet 1862 à SEDAN). Officier de cavalerie dans l'armée belge. Célibataire.VII b

Du second mariage sont issus cinq enfants :

1. Louise Augustine Fanny (née à Louvergny le 8 mai 1821-28 mars 1911), mariée (Paris, 10 mars 1860) à Pierre Théophile Cormier (4 novembre 1798-27 septembre 1877) ; d'où postérité (Doyen) ;

2. Louis Adolphe (10-30 septembre 1822) , VII c;

3. Marie Alexandrine, dite Alix (née à Louvergny le 29 juillet 1824- décédée à la Volve (Châteaurenard) le 1er août 1928), surintendante de la maison de S.A.I. et R. l'archiduchesse Gisela, dame de l'ordre royal de Thérèse de Bavière ;

4. Roland Marie Auguste (né à Louvergny le 6 septembre 1829- 21 août 1855), sergent-major au 26e de ligne, mort du choléra lors du siège de Sébastopol en Crimée, sans alliance, VII d;

5. -Pol Louis Alix, qui suit, VII e.

 

VII e. Pol Louis Alix de Surirey de Saint Remy

né à Verdun le 10 décembre 1837, décédé suite à une longue maladie à Saint Lô (Manche) le 7 octobre 1887). Capitaine de cavalerie, chevalier de la légion d'honneur, officier du Nicham Iftikar.

Epouse, le 12 décembre 1874, au château de Schrassig (Grand-Duché de Luxembourg), Marie Victoire Gasparine de La Fontaine (Luxembourg, 15 juin 1846 - Orléans, 9 janvier 1919), fille de Prosper Emile Joseph Théodore de La Fontaine, membre de la chambre des députés du Grand-Duché du Luxembourg, et de Charlotte Adrienne de Villers.

De ce mariage sont issus six enfants :

1.  Pierre Marie Prosper, qui suit, VIII a ;

2.  Jean Marie Armand Eugène, qui suivra, VIII b ;

3.  Marc Marie Léon Louis (Fontainebleau le18 mars 1878- Sedhiou, Sénégal, 2 décembre 1899), sergent aux Tirailleurs sénégalais ; sans alliance VIII c;

4.  Adrienne Alix Marie Thérèse (Fontainebleau le 6 octobre 1879 - 27 novembre 1952), mariée (Orléans, le 2 août 1906) à Robert Engelhard, veuf de sa sœur Marguerite ; d'où postérité (Engelhard, Choin de La Vèze, Le Lasseux, Thomas, Colbert-Turgis, Marshall, La Tournelle);

5.  Marguerite Marie Thérèse Alphonsine (Schrassig le 29 novembre 1881 - Le Vésinet 13 mars 1905), mariée (Orléans, le 26 mai 1904) à Robert Engelhard ;

6. Marie-Thérèse Anatolie (Schrassig, 1 juin 1883 - Orléans, 9 janvier 1919), mariée (Orléans, 10 juin 1914) à Maxime Bourdon (1860-1931); d'où postérité (Bourdon, Girard, Renoux);

 

 

BRANCHE ETEINTE

 

VI b. Alexandre Augustin Louis Ghislain de Surirey de Saint Remy

né à Mettet le 14 février 1781 -décédé à Montcornet le 2 février 1848, ancien élève du collège royal militaire de Rebais, demeurant à Verrières-sur-Bar lors du mariage d'Hippolyte, marié successivement :

le 16 septembre 1805 à Louise Marie Jeanne Françoise Julie de Fougères d'Aure (26 janvier 1782-10 décembre 1814), fille de Louis Alexandre de Fougères d'Aure (16/01/1740-1808) cadet gentilhomme au régiment de Moutier cavalerie puis, garde, capitaine puis brigadier des gardes du corps du roi (compagnie de Luxembourg) et de Charlotte Aimée Suzanne de Monfrabeuf de Thénorgues;

de ce mariage sont issues trois filles:

  • Alexandrine Louise Louise (née à Verrières -Ardennes- le 22 juillet 1806 - décédée à Verrières le 22 mai 1808)
  • Louise Antoinette Joséphine (Verrières, Ardennes, 20 mars 1809 - Le Chesne,1 juillet 1894), mariée le 2 août 1841 au Chesne avec Paul-Henri DOYEN , notaire (né à Courcy-Marne- le 7 nov 1813 - décédé au Chesne le 8 mai 1898) ; d'où    Paul-Félix DOYEN (10/03/1847- 4/02/1915), Lieutenant-colonel, qui épouse Marie-Thérèse CORMIER sa cousine issue-de-germain. ; d'où toute la descendance Doyen :  Pierre, Marie, Alix (+Xavier RITTER), André (caporal au 35 °RIC, MPLF au combat de Mesdzidli (Serbie) en oct.1916), Henri, Jeanne (+Jean RITTER).
  • Joséphine Hortense (Verrières, Ardennes, 29 février 1812 – Verrières, 10 janvier 1814)

 

puis, le 28 janvier 1816 à Marie Louise Charlotte Bathilde de COLNET (? - 22 avril 1863), fille de Jean-François de COLNET, juge de paix du canton de Rosoy sur Somme, né vers 1759, demeurant à Lislet près de Montcornet.

 De ce second mariage sont issus cinq enfants:

1- Marie Hyacinthe Eulalie (née à Verrières le 20 novembre1816 - 1864) mariée à André Boucher, sans enfants.

2- Charles Louis , VII f , qui suit;

3- Thérèse Emerenthe (5 aout 1819 - 15 aout 1836)

4- Marie Louise Thaïs Charlotte (Verrières,16 avril 1821- Montcornet, 3 décembre 1905) qui épouse le 24 septembre 1839 César Aimé Duflot (Anicourt, 22 avril 1814 - Anicourt, 1873).

5- Léopold Henri (Verrières, 17 mars 1823 - 29 novembre 1842)

 

VII f - Charles Louis de Surirey de Saint Remy (27 avril 1818 à Verrières - 18 mai 1896 à Laon), Contrôleur des Contributions Indirectes qui épouse le 21 novembre 1853 Adélaïde Ernestine CANUET(fille du général Jean Louis CANUET (53) et de Françoise Charlotte Henriette MARQUETTE de La VIÉVILLE), d'où :

1- Marie (1855-1866).

2- Pierre Henri de Surirey de Saint Remy (Laon,18 février 1861 - Laon, 1883)  sous-lieutenant de cavalerie, sans postérité .

 

 

BRANCHE AINEE

  (les SAINT REMY)

 

VIII a - Pierre Marie Prosper de Surirey de Saint Remy

Né à Fontainebleau, 29 janvier 1876, décédé à Clermont-Ferrand, 18 octobre 1950. Lieutenant-colonel d'infanterie, officier de la Légion d'honneur, commandeur de 2e classe de l'ordre de Saint-Olav (Norvège).

Epouse à Forest près Bruxelles (Belgique), 12 juin 1906, Woltera Maria Josepha, baronne van Wijnbergen (Voorst près Zutphen, Hollande, 20 juin 1880 - Gavorrano, Italie, 18 août 1957), fille de Constant Marie Théodore Auguste Chrétien, baron van Wijnbergen van Bussloo, membre de l'ordre de la chevalerie de la Gueldre, et de Marie Anne Marguerite Louise van Rijckevorsel.

De ce mariage sont issus cinq enfants :

1. Marc Marie Léon Louis Antoine (Saint-Nicolas-de-Port, Meurthe-et-Moselle, 26 mars 1907 - Rueil-Malmaison, Hauts de Seine, 3 février 1939), avocat ; marié (Montpellier, 26 mars 1935) à Louise Emilie Laurence Suzanne de Fayard (Cilaos, île de la Réunion, 30 juillet 1912 - Montpellier, 22 juillet 1945) ; d'où une fille, Anne Marie Pierrette Chantal, née à Clermont-Ferrand le 9 mars 1936, mariée à Paris, 21 décembre 1961, à Gérard Quillet ; d'où 2 filles ;

2.  Henry Marie Robert Christophe, qui suit, IX a ;

3. Xavier Marie Pierre Joseph (Orléans, 23 mars 1914 - Clermont-Ferrand, 17 octobre 1956), prêtre du diocèse de Clermont ;

4.  Gonzague Marc Jean Marie, (Orléans, 30 mars 1918 - Clermont-Ferrand, 3 octobre 2004) prêtre du diocèse de Clermont ;

5. - Marie-Madeleine Thérèse Henriette, (Poitiers, 10 septembre 1922- Marseille, 01 juillet 2000),religieuse.

 

 IX a. Henry Marie Robert Christophe de Surirey de Saint Remy

Né à Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe-et-Moselle), 16 octobre 1908. Archiviste paléographe, licencié ès lettres, conservateur en chef de la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, chevalier de la Légion d'honneur, officier de l'ordre du Mérite, officier des Palmes Académiques.

Epouse, à Paris VIIe, église Sainte-Clotilde, 28-30 janvier 1937, Elisabeth Marie Marguerite Le Roux de Bretagne, née à Paris le 16 octobre 1910, décédée à Paris le 07 juillet 2010, fille de Charles Auguste Joseph Le Roux de Bretagne et de Marie Louise Sophie Pauline Bonvallet.

 De ce mariage sont issus sept enfants :

1.  Hubert Marie Xavier Bernard, qui suit, X a ;

2.  François Marc Marie Guy, qui suivra, X b ;

3.  Béatrice Marie Jeanne Charlotte, née à Saint-Vincent-sur-Graon (Vendée) le 31 août 1941 ; mariée (Paris IVe - église Saint -Paul-Saint-Louis, 15 avril 1961) à Hervé de Laubier ; d'où postérité ;

4.  Michel Marie Gonzague Nicole, qui suivra, X c ;

5.  Bertrand marie Luc François, qui suivra, X d ;

6.  Philippe Marie Thérèse Hubert, qui suivra, X e ;

7.  Paule Marie Pierrette Edith Françoise, née à Paris XVe, le 14 septembre 1951 ; mariée (Paris XIIIe -église d'Orgeval, Yvelines, 25-26 mars 1977) à Thierry des Vallières ; d'où postérité.

 

 X a. Hubert Marie Xavier Bernard de Surirey de Saint Remy

Né à Paris XVe, 12 novembre 1937. Ingénieur de l'Ecole Centrale de Paris.

Epouse, à Paris VIe - église Saint Germain des Prés, 15-16 octobre 1965, Marie-Hélène Simone Le Boulicaut, née à Angers le 12 novembre 1946, fille de Jean Emile Marie Le Boulicaut, colonel d'infanterie, croix de guerre 39-45, officier de la Légion d'honneur et de Simone Renée Alexandrine Richard.

 De ce mariage sont issus deux enfants :

1.  Xavier Marie Béatrice Henri,qui suivra (XI a)

2. Alix Marie Michèle Simone, née à Thionville, 24 juin 1968 ; mariée (Curzon, église Saint Romain, le 4 juin 1994) à Christophe de Ghaisne de Bourmont, dont postérité.

 

X b. François Marc Marie Guy de Surirey de Saint Remy

Né à Paris XVe, 12 février 1939.

Epouse, à Paris VIIIe -église d'Orgeval (Yvelines), 23-26 juin 1965, Chantal Marie Jeanne Schelcher, fille de Jean Xavier Schelcher, et de Denise Jeanne Marie Mathilde Mennesson.

De ce mariage sont issus quatre enfants :

1.  Albane Marie Anne, née à Neuilly (Hauts de Seine), 27 janvier 1966, mariée ( Orgeval [Yvelines], église saint Paul, 13 septembre 1997), à Edouard Huygues-Despointes, dont postérité.

2.  Marie-Hortense Michèle, née à Neuilly, 15 août 1968, mariée le 6 mars 2004 (Orgeval [Yvelines] )à Olivier du Pré de Saint Maur, dont postérité.

3. Théodore Paul Yves Marie, né à Paris XVIIe, 23 avril 1974, qui suivra (XIb) ;

4 (XI c).  Pol-Antoine Henri Christian, né à Paris XVIIe, 1er avril 1982.

 

X c. Michel Marie Gonzague Nicole de Surirey de Saint Remy

Né à Saint-Vincent-sur-Graon (Vendée), 23 septembre 1944.

Epouse à Paris XVIe, église Saint-Paul-Saint-Louis, 7 avril-15 avril 1967, Rosanne Marie Françoise Jacqueline de Brisoult, fille de Bernard Marie Stéphane Antoine de Brisoult, et de Françoise Marie Antoinette Mathilde Le Cour Grandmaison.

De ce mariage sont issus :

1-  Raphaël Marie-Claude Hugues Bernard (XI d) , né à Chateaubriant (Loire-Atlantique), 29 juillet 1977.

2- Mathilde Marie-Françoise Bertrane, née à Cholet, 28 mai 1985

 

X d. Bertrand Marie Luc François de Surirey de Saint Remy

Né à Paris XVe 25 mai 1946.

Epouse, à Paris XVIe - église Saint-Honoré-d'Eylau, ....-1er juillet 1970, Marie-Hélène Françoise Madeleine Durand de Corbiac, née à Dakar (Sénégal), le 3 mai 1948, fille d'Hervé Marie Durand de Corbiac, et d'Isabelle Marie Charlotte Quesnel.

De ce mariage sont issus 4 enfants :

1. Charles Marie Philippe, qui suit (XI e);

2. Fabrice Marie Hubert Chantal, qui suit (XI f);

3. Jérôme Marie Philippe, qui suit (XI g);

4.  Pauline, née à Paris 1985.

 

X e. Philippe Marie Thérèse Hubert de Surirey de Saint Remy.

Né à Saint-Vincent-sur-Graon, 11 septembre 1948.

Epouse, 1°, à Neuilly (Hauts-de-Seine) et Paris, église Saint-Paul-Saint-Louis, 5 mai 1973, Béatrice Marie Montagniès de la Roque, fille de Marcel Montagniès de la Roque et de Simone de la Bastide, comtesse d'Hust, décédée, à Paris, le ............

De ce mariage sont issus trois enfants :

1 . Emmanuel né à Paris, 5 mars 1974 (XI h); épouse (Biarritz, 26 juin 1999, église de Bernin [Isère] 29 avril 2000), Frédérique Palermo, d'où Damien.

2.  Laure Marie Christine, née à Paris XVII, le 2 janvier 1977 ;

3.  Claire Marie Béatrice, née à Paris XVII le 20 juillet 1978 ;

Epouse, 2°, à Lairoux (Vendée), le 24 février 1990 , Marie Le Page, sans postérité.

 

XI a.  Xavier Marie Béatrice Henri, 

né à Thionville (Moselle), 25 juillet 1966 ; épouse à Curzon (Vendée), église Saint Romain, (16 août-17 août 1991) Caroline Marie Yseult Brodiez.

De ce mariage sont issus 4 enfants :

1.  Gonzague, né le 29 juin 1993 à Provins (Seine-et-Marne)(XII a);

2.  Clotilde, née le 10 novembre 1994 à Saumur (Maine-et-Loire);

3.  Arnaud, né le 1 novembre 1997 à Châlons-sur-Marne (Marne)(XII b);

4.  Eloi, né le 15 février 2001 à Saumur (Maine-et-Loire)(XII c).

 

XI b.  Théodore Paul Yves Marie,

né à Paris XVIIe, 23 avril 1974 ; marié (Orgeval [Yvelines], église saint Paul, 5 mai 2001), à Marie deTruchis de Lays.

De ce mariage sont issus:

- Valentine;

- Martin (XII d);

- Rose.

 

XI e. Charles Marie Philippe,

né à Paris XVe, 4 juin 1971; épouse en l’abbatiale de Beaulieu-lès-Loches, (18 septembre 1999), Delphine Erard,

de ce mariage sont issus:

1- Mathis (XII e);

2- Romane;

3- Marion.

 

XI f. Fabrice Marie Hubert Chantal,

né à Chatou (Yvelines) 17 janvier 1974, épouse Ines Jalenques

d'où

1- Jeanne.

 

XI g. Jérôme,

né à Poissy (Yvelines), 25 octobre 1977, épouse...

 

 

BRANCHE CADETTE

(les SURIREY)

 

VIII b. Jean Marie Armand Eugène de Surirey de Saint Remy.

Né à Fontainebleau, 6 mars 1877, décédé à Orléans, 31 mars 1945. Chevalier de la Légion d'honneur, croix de guerre.

Epouse 1°, à Tigy (Loiret) 25-26 juin 1906, Elisabeth Marie Yvonne Raguenet de Saint Albin (Orléans, 24 juin 1878- Blois, 6 juillet 1911) fille d'Henry Marie Aignan Raguenet de Saint Albin, officier d'infanterie, et d'Eugénie Marie Madeleine Colas des Francs ;

Du premier mariage sont issus deux enfants :

1.  Lucy Marie Thérèse, dite Lucette, née à Orléans, 15 octobre 1907 ; mariée (Orléans, 17-18 septembre 1935) à Jean de La Taste (Brest, 11 janvier 1908 - Châteaumur [Vendée], 3 janvier 1974). D'où postérité (La Taste et Cibon).

2.  Guy Marie, qui suit, IX b.

Epouse 2°, à Tigy (Loiret), 24 février 1913, Marthe Marie Jehanne Raguenet de Saint Albin (Tigy, Loiret, 29 juillet 1892 - Orléans, 22 mars 1960), sœur de la précédente.

Du deuxième mariage, cinq enfants :

3.  Yves Marie Paul, qui suivra, IX c ;

4.  Michel Marie, qui suivra, IX d ;

5.  Thérèse Marie (Orléans, 19 avril 1917 - ……juin 1998) ; mariée (Bergerac [Dordogne], 22-23 avril 1941) à André Chauliac. D'où postérité (Chauliac et Nicolas).

6.  Elisabeth, (1919-.........), religieuse de l'Assomption

7.  Marie-Antoinette, née à Chaumont (Haute-Marne), 27 juin 1920 ; mariée ( Chateaumur [Vendée], 18 juillet 1946 ) à Pierre Landry (........ -26 décembre 1977) ; d'où postérité (Landry);

 

IX b. Guy Marie de Surirey de Saint Remy.

Né à Blois, 22 juin 1911, décédé à Sandillon, Loiret, 21 août 1972.

Epouse, au Mans, église Notre-Dame-de-Sainte-Croix, 26-27 avril 1946, Claude Marie Anne Simone Henriette de Bourqueney, née à Lhomme (Sarthe), le 2 février 1924, fille de Marie Joseph Clément Félix François, comte de Bourqueney et de Marie Thérèse Berthe Le Breton de Vannoise.

De ce mariage sont issus cinq enfants :

1.  Edith, née au Mans, 17 mars 1947, mariée (Orléans [Loiret], chapelle du Crucifix Saint Aignan, 22 octobre 1985. -27 octobre 1985) à Jacques Lemaignen.

2. Elisabeth, (Le Mans, 23 mai 1949 - Orléans, 30 mars 1984), mariée (Saint-Benoît-sur-Loire, [ Loiret], 29 août 1970) à Jacques Lemaignen ; d'où postérité ;

3. Béatrice, née à Orléans, 9 août 1951, mariée (Jargeau, [ Loiret], 26 octobre 1974) à Yves du Hamel de Fougeroux; d'où postérité ;

4.  Odile, née à Orléans, 22 mai 1954, mariée (Sully-la-Chapelle, [ Loiret], 2 juillet 1976) à Alain, comte de Courcy ; d'où postérité ;

5. Jean Marie Guy, qui suivra, X f.

 

IX c. Yves Marie Paul de Surirey de Saint Remy.

Né à Muides (Loir-et-Cher), 29 juillet 1914, décédé le 19 janvier 1993 à Saint -Mesmin (Poitou), épouse à Vezins (Maine-et-Loire) le 14 octobre 1960, Guyonne Marie Antoinette Germaine de Terves, née à Piriac-sur-mer (Loire-Atlantique), le 22 août 1930, décédée à Cholet le 25 mars 2008, fille de Pierre Marie Edmond, comte de Terves, et de Germaine de Tristan.

De ce mariage sont nés quatre enfants :

1.  Pierre Marie Octave, qui suivra, (X g) ;

2.  Anne Marie Michèle, née à Angers (Maine-et-Loire), 5 octobre 1962, mariée (13 juillet 1985) à Bertrand du Rosel de Saint Germain ; d'où postérité ;

3. Ghislaine Marie Antoinette, née à Angers (Maine-et-Loire), 20 janvier 1964, mariée (12 septembre 1993) à Ghislain Guyot d'Asnières de Salins ; d'où postérité ;

4. Jehanne-Marie Elisabeth, née à Angers (Maine-et-Loire), 30 septembre 1965, mariée

1°) le 21octobre 1989 à Marc Champeville de Boisjolly (décédé le 4 juillet 1993), d'où postérité ;

2°) le 18 décembre 1999, à Christophe Bonnefoi

 

IX d. Michel Marie de Surirey de Saint Remy.

Né à Orléans (Loiret), 2 janvier 1916 ; décédé à Orléans le 19 juin 2001 ; épouse, à Orléans, 16 juillet 1956, Chantal Marie Louise Orieulx de La Porte, née à Arques-la-Bataille (Seine-Maritime), 15 février 1926, fille de Joseph Orieulx de La Porte et de Paule Chapelain de Séréville.

De ce mariage sont nés quatre enfants :

1- Bruno Yves Nicolas Marie (Orléans, 15-22 mai 1957).

2- Benoit Marie Yves Nicolas, qui suivra (X h) .

3- François Marie Guy, qui suivra (X i) ;

4- Dominique Pierre Marie, qui suivra (X j) ;

 

X f .- Jean Marie Guy de Surirey de Saint Remy.

Né à Orléans, 2 septembre 1956.

 

X g. Pierre Marie Octave de Surirey de Saint Remy.

Né à Angers, 7 août 1961.

 

X h. Benoit Marie Yves Nicolas de Surirey de Saint Remy.

Né à Orléans, 13 février 1959. Epouse, à Pargny-Resson (Ardennes), le 29 avril 1995, Véronique Buge, née le 15 janvier 1967.

De ce mariage sont nés deux enfants :

1. Océane (Poissy [78], le 8 novembre 1996)

2. Juliette (Poissy [78], le 22 décembre 1998)

 

X i. François Marie Guy de Surirey de Saint Remy.

Né à Orléans, 6 août 1960. Epouse, à Château-Gontier (Mayenne), église Saint Jean, le 8 juillet 2000, Emmanuelle Laurent, née le 29 mai 1964 à Marseille.

De ce mariage sont nés 3 enfants :

1.  Matthieu Michel Marie Benoit, né à Angers le 3 mars 2002 (XI i);

2.  Adrien Marie Dominique né à ANGERS le 3 mars 2002 (XI j);

3. Théotime Marie Jean, né le 6 juillet 2006 à ANGERS (XI k).

 

Xj. Dominique Pierre Marie de SURIREY de SAINT REMY

Né à Orléans le 26 octobre 1962, épouse à LADON le 1 août 1987 Laurence Guillaume, née le 11 mai 1963 à Neuilly sur Seine.

de ce mariage sont nés:

1. Arnaud, né le 26 juillet 1989 à Angers (XI l);

2. Marin, né le 28 mai 1991, à Angers (XI m);

3. Hélène, née le 27 juin 1994 à Amiens.

NOTES GENEALOGIQUES

 

 

 

BRANCHE PROTESTANTE

 

Cette branche, qualifiée de branche aînée dans un article de "l'Intermédiaire des chercheurs et des curieux" de 1895, est mal connue et probablement issue d'un frère ou d'un oncle de Pierre Surirey de Saint Remy, aïeul des Saint remy actuels. Nous ne la connaissons initialement  que par un courrier adressé à la famille en 1865 qui fait état d'une madame de SURIREY et de ses deux fils résidant avenue de Breteuil à PARIS et dont feu le mari originaire d'AMSTERDAM descendait  de "Pierre II de SURIREY de SAINT-REMY professant la communion évangélique" qui se serait exilé aux PAYS-BAS avant de passer au SURINAM. Depuis peu, elle est confirmée par un certain nombre d'actes notariés, dont le testament de Samuel SURIREY de SAINT REMY en 1772, numérisés par les archives des Pays-Bas qui permettent de reconstituer cette branche familiale.

Le nom de la famille a, du fait des transcriptions, subi des alérations fréquentes. On relève ainsi les orthographe suivantes: "Surireij De St Remij", "Sarireij" ou "Surery de St Remy".

Les SURIREY identifiés sont les suivants:

1- Samuel SURIREY de SAINT REMY (vers 1714- 30 janvier 1775, Amsterdam), marié à Adriana Elizabeth de LA JAILLE (14 octobre 1706, Paramaribo - décédée le 21 octobre 1761 à AMsterdam); d'où deux enfants connus:

   - Isaac Gabriel qui suit;

   - Sara (1740, SURINAME - 25 septembre 1794, De Nieuwe Kerk), épouse le 20 septembre 1760 à ABCOUDE, province d'Utrecht,  Ludovicus de Dieu (1740 - 2 octobre 1768),  puis Binke Carel BOERS (vers 1745 - 24 Juillet 1798);

2- Isaac Gabriel SURIREY de SAINT REMY (décédé après le 9 février 1800), épouse  le 2 novembre 1770 à AMSTERDAM, Aachje Van NIEVELT (ou NIJEVELT), d'où Johannes Eliza Gabriel Isaac qui suit;

3- Johannes Eliza Gabriel Isaac SURIREY de SAINT REMY (11 février 1791, AMSTERDAM- décédé à Paris le 10/09/1846), marié à Thérèse Bernardine Mismé (ou Hirmé?), décédée après 1865, d'où:

   - Ernest Jean Pierre Hippolyte Elie, décédé à 20 ans le 27/06/1865 à Paris;

   - Hippolyte, âgé de 39 ans en 1865.

 

Est également citée dans plusieurs documents familiaux dont un acte de 1779 une Anna Maria SURIREY, tante de Samuel. Il est donc probable que la génération précédant Samuel était déjà présente aux Pays-Bas.

Notons par ailleurs le baptème à LEIDEN le 26 février 1728, d'une Johanna Maria SURIREIJ , fille de Jan Louis SURIREIJ et Anna Elisabeth GRAVIA, dont la marraine est Maria SURIREIJ. Aucun lien n'est encore établi, mais le patronyme est une des altérations habituelles de SURIREY.

 

LES SURIREY DE MONTAUVAL

(Montauval est un lieu-dit situé sur la commune de CAUVILLE, 5km à l'ouest de SAINT REMY)

Ces SURIREY de MONTAUVAL (ou MONTANVAL) sont à plusieurs reprise qualifiés de cousins ou cousins issus de germain dans les actes relatifs à la famille (2 d'entre eux sont présents notamment au mariage Fortin-Surirey du 2 février 1705). Le lien est donc certain, en revanche le lien entre Robert, à l'origine de la branche, et Pierre Surirey de SAINT REMY, dont il est très probablement un frère, n'est pas encore vérifié.

 

Robert, marié à Françoise CAVELIER, d'où:

1- Gabriel SURIREY, commissaire à l'extraordinaire des guerres, mort en 1717;

2- Robert André SURIREY de MONTAUVAL, commissaire du trésor royal, mort entre 1717 et 1731, d'où:

            - Jean-Baptiste, employé dans les affaires du roi;

            - François Augustin, prêtre du diocèse de Paris, mort en 1789;

            - Gabriel François Robert, bourgeois de Paris puis Ecuyer, commis à l'extraordinaire des guerres, marié à Louise Suzanne de BRECOURT de CAZELLE, mort le 12 avril 1760 rue Pavée à Paris (AN Y 14408);

            - Louis Joseph, bourgeois de Paris, commis au trésor royal, marié le 6 février 1738 à Agnès Macé, d'où:

                               -Agnès Marie.

 

LES SURIREY DE LA RUE

Les SURIREY de LA RUE nous sont relativement bien connus, ne serait-ce que par une correspondance régulière entre les deux familles au début du XIXème siècle. Il semblerait que l'on puisse rattacher cette famille à un frère cadet de Pierre SURIREY de SAINT REMY qui aurait pris le nom d'une terre familiale appelée LARUE située à côté de SAINT REMY. Ce lien n'est cependant en rien garanti et la similitude des deux blasons ne peut être admise comme un indice suffisant. Celui des LA RUE n'a en effet été réalisé qu'au début du XIXème siècle par l'ajout d'une brisure au blason des SAINT REMY alors que déjà à l'époque on était bien en peine d'établir avec certitude la nature du cousinage.  Leur devise choisie à la même époque, "segui la tua stella", est elle aussi en italien, probablement par mimétisme.

Cette famille fut établie à La Martinique puis en Louisiane au milieu du XVIII° siècle avant de rentrer à Bordeaux et bâtir le château de Surirey à TONNEINS (Lot et Garonne- encore visible aujourd'hui). Elle obtint une maintenue de noblesse, notamment avec l'appui des Saint Remy,  en 1820 (lettres de noblesse en faveur de Jean Gabriel Martin Surirey de La Rue, par lettres patentes de 13 mars 1820). L'essentiel de ce que l'on connaît de ces SURIREY provient d'un document de 1793 rédigé par Jean Gabriel Martin SURIREY de LA RUE qui précise que tous les documents familiaux ont été perdus par lui lors des événements consécutifs au grand incendie de LA NOUVELLE ORLEANS (21 mars 1788). Cette branche s'éteignit en ligne féminine avec Clémence Surirey de La Rue.

 

1 - Isaac SURIRAY, marié à Guillemette PEHU, d'où Pierre qui suit.

 NB: Ce prénom d'Isaac serait d'ailleurs une piste plausible de lien avec les SURIREY de SAINT REMY Huguenots chez lesquels ce prénom se retrouve également avec celui de Gabriel.

2- Pierre SURIRAY, marié à Marie BIN. Celui-ci serait parti pour la Martinique où il aurait servi comme capitaine de cavalerie(un peu au-dessus de Fort de France, une hauteur en porte d'ailleurs peut-être le nom: le Morne Surirey).

                1- Jean (1679-?)

                2- Gabriel qui suit.

3- Gabriel SURIRAY (1686 - 1740), épouse Madeleine MULLOIS  le 17 novembre 1705 à Saint Rémy , d'où :

                1-Jean, qui suit;

                2- Marie SURIREY (1710-?) épouse Louis FRILEY le 19 octobre 1741 à Saint-Rémy;

                3- Anne SURIREY (1713-?);

                4- Marie SURIREY (1716-1720).

4- Jean SURIRAY (1707 à Saint Rémy-vers1778), épouse Catherine VANIER ( ? -1786) le 28 novembre 1733 à Clécy , d'où:

                1-Charles-Louis SURIREY (1734-?);

                2-Louis-François-Jacques SURIREY (1737-?);

                3-Jean-Gabriel-François SURIREY qui suit;

                4- Jeanne SURIREY (1743-1805), épouse René Renaut le 16 septembre 1786 à Saint-Rémy ;

                5- Jean SURIREY (1746-?);

                6- Catherine SURIREY 1752-?);

                7- Marie-Jeanne SURIREY (1752-?);

                8- Marie-Adrienne SURIREY (1754-1809), épouse Louis BISSON (?-1790) le 1er juin 1778 à Saint-Rémy,  puis Jean Charles Denis (famille de Clairac et d'armateurs de Bordeaux)   le 5 octobre 1790 à Saint-Rémy.

5- Jean-Gabriel François SURIRAY de LA RUE (31 mars 1740, Saint Rémy - Magnon, 3 brumaire an IX 1800), établi en LOUISIANE (51), il y sert comme Capitaine commandant une compagnie de Grenadiers au service du Roi d'Espagne avant de pratiquer le commerce des peaux et des fourrures. Il épouse le 8 février 1774 à la Nouvelle Orléans Elisabeth van der Vecken (8 octobre 1753-19 avril 1821), fille de Gaspard Vandreveck (décédé le 12 sept. 1714) et de Jeanne Isambart (mariés le 19 juillet 1751). Vers 1785, profitant de la paix de 1784, il réalise sa fortune en vendant deux habitations qu’il avait sur les bords du Mississipi ainsi que plusieurs maisons qu’il possédait dans la ville de la Nouvelle Orléans et rentre en france avec toute sa famille  pour s'établir  à BORDEAUX et dans les environs. Il eut 4 enfants: 

  1. Jean Gabriel Martin, qui suit ;
  2. Jean Evariste Valérie, né le 22 avril 1790, élève au Collège Royal Militaire de SORREZE puis à l'Ecole Spéciale Militaire, officier au 125° de ligne, mort des suites de ses blessures à l'hopital de Vilna le 16 décembre 1812 lors de la campagne de Russie;
  3. Antoine Gilbert Maximilien, garde magasins des tabacs de CAHORS,épouse le 10 janvier 1813 Marie Magdeleine Marthe (dite Sophie) Durand (?-1845) ;
  4. Pauline, mariée à Etienne de FORCADE.

6- Jean Gabriel Martin SURIRAY de LA RUE (La Nouvelle Orléans, 11 juin 1774 - Clairac, Lot et Garonne,1850), élève au Collège Royal Militaire de SORREZE , ingénieur géographe à l'armée des Pyrénées orientales,  officier du génie attaché aux fortifications de Perpignan puis de Rochefort, puis inspecteur de la manufacture des tabacs du Lot et Garonne (52), épouse le 20 mai 1822 Marguerite Antoinette SAVERNY de LAUMONT (1791-1860) dont:

  1. Marie antoinette Gabrielle (Tonneins, 25 mars 1823-?) mariée à M. FROTIN de BELLECOMBE
  2. Clémence (1825-1894), qui épousa en 1849 Pierre Adolphe Delpech (1820-1893) maire de Clairac.
 Suriray de la rueJean-Gabriel Martin devant le fort de Bellegarde le 1er floréal AN III.
(Tableau de Jacques GAMELIN - 1795 - Musée des beaux-arts de Carcassonne)

 

 

 COUSINAGES DIVERS A PRECISER

      - François SURIRAY, valet de chambre de Louis d'Argouges, chevalier de Rasne et sieur de Combray: cité comme cousin paternel en 1663 dans un acte de tutelle relatif aux enfants de Richard SURIREY.

       - Nicolas Suriray, fils de Pierre Suriré, laboureur à Saint Remy près Falaise et de Marguerite Le Baillif, lors de son mariage à Paris avec Jeanne Mauvoisin le 4 avril 1673. Veuf, il se remarie le 16 janvier 1686 avec Antoinette HALINGRE, et cette fois porte le nom de Surirey de Saint Remy et a la qualité de "garde de l'artillerie en la ville et chasteau de Caen" (le garde de l'artillerie était un officier royal placé aux ordres du Gouverneur de la place).

 

Une fratrie composée d'un frère et deux soeurs :

        - Catherine SURIREY DE SAINT REMY (née vers 1693 ?, morte après 1765), épouse de Jean Joseph Baptiste  de Larivière de Montreuil(1690 -1725), receveur des tailles et gabelles à Saint Denis, d'où postérité (45 bis);

        - Marie Thérèse SURIrEY de SAINT REMY, épouse de Thomas Rousseau, marchand au faubourg et paroisse Saint laurent à Paris, ancien syndic des rentes à l'hôtel de ville, que l'on retrouve le 4 octobre 1745 comme marraine de François Benoit Cornut de la Fontaine, fils de François Cornut de la Fontaine, receveur des aydes de la ville de Saint Denis,et de Catherine de la Rivière de Montreuil (elle même fille de Catherine de Surirey de Saint Remy).

       - François Louis SURIRAY de SAINT REMY, cité dans des actes de 1714 et 1729, bourgeois de Paris, maître potier d'étain puis marchand orfèvre à Paris, privilège dont il démissionne le 15 juin 1735 (AN Z 1b113), qualifié d'oncle maternel au mariage de Catherine de La Rivière de Montreuil, fille de Catherine SURIREY de SAINT REMY le 21 mai 1739, marié à Margueritte DOMMAGE, d'où:

                     -  Louis Joseph (mort avant 1748).

                  - Thomas François (né vers 1723, mort avant 1784), maître orfèvre, demeurant rue Saint Louis paroisse Saint Barthélémy à Paris, marié (contrat du 28 mars 1748) à Françoise Marie de BERCY (alias  BERCY, BERREY ou DEBERREY suivant les actes), fille d'Edme de BERCY, marchand, et d'Anne Michel, d'où une fille, Françoise Charlotte, née avant le 5 septembre 1788.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×